Archives de catégorie : Evènements

Annonces, Evènements

JOURNEE SCIENTIFIQUE : Analyse interdisciplinaire de la résilience des agrosystèmes du bassin du Lac Tchad

En collaboration avec la JEUNE EQUIPE AIRD TABITAL de l’Université de Maroua, nous organisons une journée scientifique le 30 septembre 2016 sur le campus de l’Université de Maroua (Extrême-Nord Cameroun)

Contexte: La complexité des problèmes  répertoriés dans le bassin du Lac Tchad rend nécessaire la contribution de différentes disciplines, pour analyser et comprendre l’interaction de tous les facteurs impactant la dynamique des agrosystèmes. Ces facteurs incluent les politiques publiques, les dynamiques sociales, l’évolution des systèmes de culture et la dynamique de l’agro biodiversité. Léquipe propose une démarche interdisciplinaire qui permettra une analyse globale et intégrée de la résilience des agrosystèmes étudiés.

L’approche méthodologique se base sur la co-construction entre disciplines scientifiques de projets de recherche autour de la question fédératrice suivante: « Comment définir, diagnostiquer, mesurer et prédire la résilience des agrosystèmes dans le bassin du Lac Tchad? ». La démarche inclue en amont le choix d’un terrain d’étude commun (dans la partie septentrionale du Cameroun) et la mise en cohérence de méthodes de recherche sur ce terrain. En aval, elle met l’accent sur l’intégration des résultats issus des différentes disciplines, en prenant en compte le court terme et le long terme.

Parvenu à mi-chemin du projet, l’objectif de cette journée d’animation est d’évaluer l’avancée des travaux de l’équipe et réajuster si nécessaire sa structuration. Il s’agira spécifiquement de présenter l’état d’avancement des travaux, mettant en valeur les résultats déjà obtenus et leur intérêt (sur le plan scientifique et en termes de retombées pratiques)

Spécifiquement il s’agit d’entretenir l’audience sur:

la perception paysanne des changements sociaux et environnementaux actuels, et analyser les stratégies de réponse des communautés paysannes aux défis liés à ces changements ;

l’impact des interactions entre politiques publiques et modes de gestion des ressources sur la durabilité des agrosystèmes ;

la dynamique de la diversité génétique et l’adaptation des plantes cultivées (notamment du sorgho) en réponse aux changements climatiques, et en lien avec la structuration des réseaux sociaux paysans ;

les technologies traditionnelles de transformation de céréales locales (en particulier le sorgho), et évaluer leur potentiel de valorisation pour la sécurité et la sureté alimentaire des populations rurales et urbaines.

Dans ce contexte le thématiques à aborder dans ce livre seront autour de l’impact des interactions entre politiques publiques, dynamiques sociales et agrobiodiversité»

PROGRAMME PRÉVISIONNEL DE LA JOURNÉE

Horaire Activité Modérateur
8h30-8h45 Accueil, Mots de bienvenue

Présentation des objectifs de l’animation et organisation de la journée

DJOULDE
8h45- 9h15 Rappel du programme global de l’équipe et des résultats attendus WATANG/ Mr ABOUBAKAR
SESSION IINFLUENCE DES SAVOIRS LOCAUX ET METHODES ENDOGENES SUR LE RESILIENCE DES AGROSYSTEMES AUTOUR DU BASSIN DU LAC TCHAD
9h15 – 10h30 Trois exposés autour de la thématique : Perception paysanne des changements sociaux et environnementaux actuels, et stratégies de réponse des communautés paysannes aux défis liés à ces changements  (Yacouba, Djoulde, Mouazamou, Babette ?, Arabo ? Gally) WATANG
10h30 – 11h00                    PAUSE-CAFÉ
SESSION II : ANALYSE DIAGNOSTIQUE ET PREDICTION DE L’EVOLUTION DES AGROSYSTEMES AUTOUR DU BASSIN DU LAC TCHAD 
11h-00 11h30 Deux exposés autour du thème : impact des interactions entre politiques publiques et modes de gestion des ressources sur la durabilité des agrosystèmes (Aboubakar, Watang) DJOULDE
11h30-12h30 Discussions ABOUBAKAR
12h30-14h00PAUSE-DÉJEUNER
SESSION III : DEVELOPPEMENT D’INDICATEURS, MESURE DE LA RESILIENCE ET INFERENCE DE SCENARIOS DE RESILIENCE POUR LA DURABILITE DES AGROSYSTEMES DU BASSIN DU LAC TCHAD.
14h00 –15h00 Deux exposés sur le  développement des scénarios en prenant en compte l’organisation sociale et les réseaux d’échanges paysans, comme un support à la diffusion de l’innovation paysanne (DjouldeWatang, Yacouba) ABDUL NASSER
15h00-15h15PAUSE-CAFÉ
15h15-16h45 Discussions activités de cette année WATANG/ABOUBAKAR
16h45-17h00 Clôture et mot de fin DJOULDE

Contribution de PlaGéo à l’Assemblée générale du CODESRIA

« Créer l’Afrique de demain dans un contexte de transformations mondialisées : enjeux et perspectives »,  Tel est le thème autour duquel les chercheurs en sciences sociales vont discuter à l’initiative du CODESRIA.
Il s’agit bien d’un sujet qui nous concerne. Parmi les grands défis auxquels nous devons faire face au Nord Cameroun, celui des changements environnementaux.
Comment les politiques publiques de développement rural de cette partie du Cameroun s’adaptent-elles à cette nouvelle donne? Vous pouvez lire la contribution de PlaGéo (téléchargez à cette adresse: http://codesria.org/spip.php?article2343&lang=enet ) et faire des critiques pour l’améliorer
Merci

PROMOTION DES MEMBRES DE PLAGEO

L’année 2014 s’est achevée sur une très bonne note pour la petite communauté des géographes de l’Université de Maroua. On a noté plusieurs évènements scientifiques heureux notamment:

-deux soutenances de Doctorat Ph D en géographie par Ganota Boniface et Baska Toussia en novembre dernier;

-une soutenance de HDR par Kossoumna Liba’a Natali;

-la promotion de Kossoumna Liba’a au grade de Maître de conférences et celle d’ Eloundou Messi au grade de Chargé de Cours.

ph70003 ph310001

Bravo à tous ces collègues.

 

Formation des Enseignants du Département de géographie en conception, développement et utilisation d’un cours en ligne (CEL) sur Moodle

Du 20 au 24 octobre 2014, les enseignants du Département de Géographie de l’ENS de l’Université de Maroua ont suivi une formation en FOAD. Cette formation a été conduite par Dr Narcisse TALLA  et  Jérôme FOBANE, experts de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF). Les enseignements ont porté sur les méthodes d’enseignement à distance (FOAD, MOOL) : apprentissage par objectif, apprentissage par résolution de problème (PBL). Les compétences en construction de site web et en conception de cours en ligne ont été capitalisées par les apprenants. Une cérémonie de remise d’attestation de participation a été organisée et présidée par M le Recteur de l’Université de Maroua. La valorisation de ce nouveau savoir faire est déjà effectif au Département de Géographie qui associe désormais les enseignements en ligne et en présentielle pour le Master Recherche en Géographie.

               

 

Remise de l’ouvrage « crises de la filière coton au Cameroun » par l’auteur au Département de Géographie de l’ENS de Maroua

Le vendredi 11 juillet 2014, KOSSOUMNA LIBA’A Natali a présenté l’ouvrage intitulé Crises de la filière coton au Cameroun aux collègues du Département de Géographie de l’ENS de l’Université de Maroua. Il a offert un exemplaire de ce travail dense et riche audit département. Cet ouvrage servira de repère aux nombreux étudiants et chercheurs qui s’intéressent à la question du coton, principale culture commerciale au Nord Cameroun.

PlaGéo fait sa rentrée : gestion des ressources naturelles dans les basses terres de l’Extrême-Nord Cameroun

Le vendredi 14 mars, de 15 h à 16h30, messieurs GANOTA Boniface et ABDOURAMAN TOM ont présenté les résultats de leurs travaux  sur la gestion des ressources naturelles dans les basses terres de l’Extrême-Nord Cameroun.

Le premier a travaillé sur la dynamique des formations à Balanites aegyptiaca au Sud de la Région de l’Extrême-Nord Cameroun. Pour Ganota,  cette espèce intervient dans plusieurs domaines de la vie quotidienne des populations. Ses feuilles entrent dans la composition des aliments humains et servent en même temps de fourrage pour le bétail; ses fruits sont utilisés comme aliment et comme source de revenus, son bois est une source d’énergie et permet la fabrication des outils aratoires et d’autres ustensiles divers, ses racines sont utilisées dans la santé et ses branches garnies d’épines servent de haies mortes autour des cultures. En dépit de ces nombreux usages, cette espèce ne bénéficie pour autant pas d’une attention particulière et connaît de fortes pressions anthropiques. En conséquence, les formations à Balanites aegyptiaca se caractérisent globalement par une évolution régressive de l’ordre de 30 à 40 % de leur surface, une diminution de leur densité de 20 à 80%. La démographie galopante et l’augmentation quasi continue des surfaces agricoles expliquent cette évolution régressive. Eu égard aux nombreux services rendus à la population, l’espèce mérite d’être domestiquée . Dans cette optique, une attention particulière devrait lui être accordée par les pouvoirs publics.

Quant à Abdouraman Tom, il a insisté sur l’occupation et la valorisation des terres exondées suite au rétrécissement  du Lac Tchad.

WANIE Clarkson MVO et KOSSOUMNA LIBA’A Natali Promus

Le collègue WANIE Clarkson MVO a été promu au grade de Chargé de Cours lors de la dernière session annuelle du  comité consultatif universitaire du Cameroun.  Il est appelé à enseigner désormais dans le jeune département de Géographie de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’Université de Maroua placé sous la direction du Dr Kossoumna Liba’a Natali, un autre membre de PlaGéo.

PROCHAINE PARUTION D’UN OUVRAGE COLLECTIF: « Pressions sur les territoires et les ressources naturelles au Nord-Cameroun: Enjeux environnementaux et sanitaires »

 « Pressions sur les territoires et les ressources naturelles au Nord-Cameroun: Enjeux environnementaux et sanitaires »; il s’agit du titre de l’ouvrage collectif  en cours d’élaboration par le Département de Géographie de l’ENS de l’Université de Maroua. L’ouvrage est cordonné par Félix WATANG ZIEBA et Natali KOSSOUMNA LIBA’A.
Il est composé de deux parties. La première partie s’intitule « Territoire, Environnement et Développement durable » et la deuxième partie « Environnement et santé humaine ».
Pour toute autre information contacter nous à l’adresse watangf@yahoo.fr

Séminaire de formation en cartographie et en SIG

La présentation des résultats des travaux de recherche en  Géographie passe par la construction des bases de données. Le département de Géographie a organisé un séminaire de formation à l’utilisation des logiciels de construction des systèmes d’information géographique. Messieurs Gondié et Ganota ont pendant une démi-journée initié les séminaristes aux logiciels de cartographie, géoréférencement, de construction de bases données.

Typologie traditionnelle des Karé et diversité de sorgho de contre saison, projet sous financement de la Fondation du Collège de France

La fondation du Collège de France accepte de financer le projet de recherche TYPOLOGIE TRADITIONNELLE DES KARE[1] ET DIVERSITE  DE SORGHO DE CONTRE SAISON  proposé par Félix WATANG ZIEBA. Après avoir suivi un stage organisé par la chaire SAVOIRS CONTRE PAUVRETE du COLLEGE DE FRANCE en mai 2012, ce chercheur devra mener pendant un an des recherches sur les savoirs autochtones. Les résultats doivent être présentés en 2014.


[1] Sols hydromorphes mis en valeur pour la culture de sorgho de contre saison ou muskuwaari

SEMINAIRE : Inégalités face à l’accès aux ressources naturelles

SEMINAIRE : Inégalités face à l’accès aux ressources naturelles et aux terres en zone rurale et périurbaine dans l’Extrême Nord Cameroun

L’Axe 5. Politiques environnementales du PPR-POLMAFF en collaboration avec le département de Géographie de l’ENS –Université de Maroua a organisé un séminaire sur « Les inégalités face à l’accès aux ressources naturelles et aux terres en zone rurale et périurbaine dans l’Extrême Nord Cameroun ».

Deux communications ont été présentées respectivement par Félix WATANG ZIEBA sur La « pression sur les ressources foncières périurbaines  à Maroua (Extrême-Nord Cameroun) » et par Charline RANGE sur  l’ « Evolution des droits sur les ressources et dynamiques des inégalités dans un contexte de front pionnier mouvant et multifonctionnel: les rives camerounaises du Lac Tchad »..

Les débats dirigés par Christine Raimond, Directrice de recherche au CNRS et responsable de l’axe, ont porté sur les facteurs responsables des inégalités dans l’accès aux ressources foncières. 

Colloque international sur les migrations internationales à Dschang

*  *  *

Publié le lundi 08 octobre 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

Les migrations font débat dans les sociétés de départ, de transit et d’arrivée. Elles sont soit intimement liées à l’amélioration des conditions de vie des uns et aux profits de quelques autres, soit aux déplacements forcés, aux drames humains ou aux exploitations issues d’un temps que l’on pourrait espérer révolu. Ces ambivalences lient de fait les migrations internationales à la question du « développement » que ce colloque ambitionne de revisiter en explorant entre autres les rapports modulés que les migrants entretiennent à l’ordre institutionnel et aux dynamiques socio-spatiales qu’ils incorporent ou modifient à diverses échelles et de différentes manières. Cette approche s’opèrera dans une perspective comparative féconde des travaux de terrains divers, aussi bien d’Afrique de l’Ouest que d’Afrique du Centre.

Annonce

Argumentaire

A la suite du Séminaire-atelier international tenu à Dschang les 4-5-6 janvier 2012 et intitulé « Migrations internationales et développement local : quelles synergies ? », l’Université de Dschang en partenariat avec l’Université de Poitiers et le laboratoire de recherche MIGRINTER annonce l’organisation d’un colloque scientifique international prévu à l’Université de Dschang au Cameroun aux dates de 6-7-8 novembre 2013.  Ce colloque s’articulera autour de la thématique suivante : Comment questionner les liens Migrations et Développement dans les Afriques de l’Ouest et du Centre ?

En effet, les migrations font débats dans les sociétés de départ, de transit et d’arrivée. Elles sont soit intimement liées à l’amélioration des conditions de vie des uns et aux profits de quelques autres, soit aux déplacements forcés, aux drames humains ou aux exploitations issues d’un temps que l’on pourrait espérer révolu. Ces ambivalences lient de fait les migrations internationales à la question du « développement » que ce colloque ambitionne de revisiter en explorant entre autres les rapports modulés que les migrants entretiennent à l’ordre institutionnel et aux dynamiques socio-spatiales qu’ils incorporent ou modifient à diverses échelles et de différentes manières. Cette approche s’opèrera dans une perspective comparative féconde des travaux de terrains divers, aussi bien d’Afrique de l’Ouest que d’Afrique du Centre.

Les travaux du colloque s’articuleront autour de quatre axes.

En ouverture du colloque, le premier axe consistant à interroger la construction de politiques migratoires aux Suds, réservera la parole à de Grands Témoins (acteurs politiques, des organisations internationales et intergouvernementales, de la société civile). Il s’agira ainsi de témoignages croisés sur la construction des politiques migratoires dans les pays du Sud et sur les représentations des ressortissants de l’extérieur dans les instances nationales de décisions.

Le second axe interrogera les missions des structures dont le caractère humanitaire fortement urgentiste cède aussi le pas au caractère développementaliste pour lequel, elles n’avaient pas vocation. A contrario, nombre de structures développementalistes se trouvent aussi bien souvent, malgré elles ou pas, dans l’obligation de gérer l’urgence. Aujourd’hui, l’action humanitaire et le développement local concernent les espaces ruraux mais aussi le monde urbain et nous incitent à interroger non seulement leur pertinence et leurs objectifs mais aussi les stratégies d’adaptation des « acteurs d’en bas » face aux mutations des formes d’interventions des organisations internationales et des Etats. Quels rôles jouent les ONG urgentistes et développementalistes ? Comment s’accordent-elles quand la situation sur le terrain requiert simultanément actions d’urgence et processus de développement ? Quelles sont les lignes de démarcation pouvant permettre de distinguer l’urgence du développement ou tout au moins comment et par quelle méthode circonscrire les plages de chevauchement possibles et éventuelles entre ces deux notions apparemment disjointes ?

Le troisième axe vise à mettre en lumière les retombées des mouvements migratoires, perçues à travers la problématique des remises de migrants. Partant du constat unanime de l’ensemble des acteurs majeurs tels que la Banque Mondiale quant à l’efficacité de la participation des migrants internationaux au développement de leur pays d’origine par le biais de leurs transferts financiers, cet axe de réflexion ambitionne d’expliciter les conséquences des migrations dans les familles mais aussi à l’échelle des villages, des quartiers et des communes. Par leurs remises, les migrants mettent en œuvre des actions dont les effets varient en fonction des rapports de diverses natures entretenus dans les différents territoires. Quelles sont les logiques sous-tendant les choix de migrants à investir ou s’investir dans les différents types de projets ? Quelles constructions identitaires en résultent ? À quelles incidences peut-on s’attendre sur la gouvernance locale et dans la sphère politique à différentes échelles ? Autant de questionnements auxquels ce troisième axe escompte apporter davantage de lisibilité, dans une perspective de renouvellement autant théorique et méthodologique qu’empirique et pratique.

Enfin, le quatrième axe intitulé « Les acteurs intermédiaires des transformations sociales et spatiales » a pour but de questionner par l’étude des types d’engagement et d’investissement  le rôle des migrants et de leurs partenaires dans les perturbations et les évolutions des sociétés d’origine. Il permettra de procéder au décryptage des différentes catégories (migrants qualifiés, étudiants, passeurs de développement entre territoires, entrepreneurs à divers titres, etc…) et de leur fluidité influençant les parcours et dynamiques migratoires.

En appui à ces quatre axes qui occuperont les deux premières journées du colloque, la troisième journée sera consacrée à une excursion sur le terrain afin de prendre la mesure des réalités théoriques dont il aura été question lors de nos travaux. La visite des cases patrimoniales dans le sillage du parcours de la route des chefferies proposé par le programme éponyme permettra ainsi de clôturer le colloque.

Conditions de contribution

Les propositions de communication (de 3000 à 5000 signes environ) doivent être envoyées à l’adresse suivante : mimdel.colloque2013@yahoo.fr

avant le 29 décembre 2012 

Les notifications d’acceptation seront communiquées aux personnes sélectionnées le 15 janvier 2013.

Les textes définitifs seront attendus pour le 30 juillet 2013.

Les communications sélectionnées par le comité scientifique feront l’objet d’une publication des actes du colloque.

Comité scientifique

en cours de constitution

Responsables scientifiques :

  • Pierre Kamdem, Enseignant-chercheur, Université de Dschang
  • Nathalie Kotlok, Enseignant-chercheur, Université de Poitiers

Organisateurs :

  • Université de Dschang, Cameroun
  • Université de Poitiers, France
  • Laboratoire MIGRINTER UMR-CNRS-7301

Lieux

  • Université de Dschang
    Chang, Cameroun

Dates

  • samedi 29 décembre 2012

Fichiers attachés

Mots-clés

  • Afrique de l’Ouest, Afrique centrale, migrations internationales, développement, urgence, politiques migratoires, transferts financiers, changement social

Contacts

  • Pierre Kamdem
    courriel : pierre [dot] kamdem [at] yahoo [dot] fr
  • Nathalie Kotlok
    courriel : nathalie [dot] kotlok [at] univ-poitiers [dot] fr

Source de l’information

  • Pierre Kamdem
    courriel : pierre [dot] kamdem [at] yahoo [dot] fr

« Élaboration d’un document de production scientifique »

Un séminaire pédagogique du Département sera organisé du 22 au 23 octobre 2012 avec pour thème : « Élaboration d’un document de production scientifique ».

NB : Les drafts des orateurs doivent parvenir au secrétariat du séminaire le vendredi 12 octobre 2012 au plus tard au courriel suivant : baskatoussia@yahoo.fr