Axe de recherche

Une première orientation de recherche traitera de la gestion des populations et des frontières. L’étude des différentes formes et applications des politiques de migrations aborde les migrations ” contraintes “, de réfugiés, de demandeurs d’asile, de rapatriés, et de façon générale, de personnes déplacées. Les recherches menées par Véronique Lassailly-Jacob et Yann Scioldo-Zürcher s’intéresseront tout d’abord aux multiples composantes du concept de rapatriement. Les ” terrains d’analyse ” incluent à la fois des situations ” de retour ” de populations vers les pays du Nord, anciennement colonisateurs, mais aussi des situations particulières au contexte géopolitique propre aux pays du Sud, où les rapatriements prennent le plus souvent la forme d’un refuge frontalier. Ces travaux incluront l’étude des constructions juridiques des rapatriements pour chacun des pays concernés et l’analyse des pratiques administratives mises en place par les différentes instances internationales, institutions onusiennes (HCR) et ONG, et leurs répercussions sur les populations concernées. L’exploration des migrations dites ” de retour ” objet des travaux des chercheurs du laboratoire, sera poursuivie notamment dans la thèse que mène Pascaline Chappart au Sénégal, au Mali et en Roumanie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *